header secondaire watercolour
Chères lectrices, chers lecteurs,

Je m’appelle Jocelyne Ouellet et je suis responsable de l’achat des nouveaux livres pour Lire et faire lire Acadie. Certaines écoles les ont déjà reçus mais si ce n’est pas le cas, cela ne tardera pas !
Je souhaite que mes choix vous plairont. Il y a énormément de beaux livres et le choix est parfois difficile ! Je suis très réceptive à vos suggestions et j’aimerais lire vos commentaires à propos de nos nouveautés. Bonne lecture à vous tous !

jocelyne.long@gmail.com
Texte d’Angèle Delaunois
Illustrations de Philippe Béha
Éditions de l’Isatis

L’écoute, la ponctualité, le respect, la tolérance, les mots gentils : la politesse évite bien des chagrins, bien des soucis, bien des conflits. Elle nous permet de vivre en harmonie avec ceux qui nous entourent. Philippe Béha nous offre encore une fois des illustrations généreuses, aussi vives que colorées, aussi exubérantes qu’imprévisibles, pour accompagner l’écriture pleine de bons sens d’Angèle Delaunois.
Texte d’Angèle Delaunois
Illustrations de Gérard Frischeteau
Éditions de l’Isatis

Des enfants de différentes régions du monde décrivent leur vision de l’eau sur un ton poétique. Leur point de vue, fortement ancré dans leur réalité quotidienne, s’ouvre vers une perspective géographique, sociale ou culturelle qui fait état de l’importance de cette ressource. Une estampe apparaît à chaque double page où la formule « L’eau, c’est la vie » est traduite dans la langue de l’enfant.
Texte d’Angèle Delaunois
Illustrations de Caroline Meroia
Éditions de l’Isatis

Madame Sacoche est une grande passionnée de lecture de contes. Dans sa maison, elle empile les volumes partout et, le matin, elle embarque ses sacs à main, chargés de tous ses recueils d’histoires, dans sa petite voiture rouge, puis elle va dans les écoles émerveiller les enfants avec ses récits et sa passion des livres.
Texte de Marie-Hélène Jarry
Illustrations d’Amélie Dubois
Éditions de l'Isatis

C’est l’été, Clara en a assez de son emploi du temps réglé comme une horloge. Vélo, piscine, cuisine, tout va trop vite. Elle, ce qu’elle souhaite, c’est pouvoir écouter le vent, compter les nuages, respirer la lavande et se perdre dans l’infini.